Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aujourd'hui, j'étais partie pour vous faire un petit tour d'horizon de ce qui captive mes rétines depuis quelques temps déjà. Et en commençant à lister les séries que je regarde ou regardais jusqu'à récemment, je me suis aperçue que j'étais en train de pondre une critique Télérama sur la plus récente d'entre elles dans mes boulimies d'écran.

Du coup, cet article ne va concerner que celle-çi, et peut-être plus tard, vous aurez les autres haha :p L'art du suspens !

 

TABOO - Série British de Tom Hardy et Steven Knight - BBC - 2017

Pitch : Présumé mort en Afrique depuis de nombreuses années, James Delaney (Tom Hardy) revient à Londres en 1814 en possession de diamants acquis illégalement.  

Homme tourmenté et changé, il trouve à son retour son père, Horace Delaney, mort de manière étrange, et constate que son pays l'Angleterre est en Guerre avec la France et les États-Unis.

Le retour de James et son refus de vendre l'héritage familial menace de perturber les ambitions de sa demi-sœur Zilpha et de son époux Thorne Geary, les plans de la couronne d'Angleterre et du régent, mais aussi les manigances politiques de la Compagnie des Indes orientales, présidée par Sir Stuart Strange.

Se met alors en place un véritable jeu des chaises musicales de la position délicate...

 

Déjà immensément fan de la précédente série de Steven Night, l'excellentissime Peaky Blinders (je n'en parlerai pas ici, mon visionnage n'est pas assez récent, mais franchement je ne peux que vous la conseiller) j'avais suivi avec attention la commande et le développement de Taboo depuis presque un an déjà. A sa sortie, je trépignais d'impatience telle une enfant le matin du 25 décembre.

Faut dire que le cast envoyait un peu du pâté déjà rien qu'à son annonce :

Tom Hardy en perso principal (Alfie Solomon dans Peaky Blinders entre autres et je vous le remets en Max transpirant et puant le sexe dans Mad Max ou ça va comme ça? :p), Jonathan Pryce en grand méchant charismatique à souhait (le High Sparrow dans GoT), Oona Chaplin en demi-soeur barjo (petite-fille du grand Chaplin rien que ça et encore un cast commun à GoT décidément) ou encore les talentueux Tom Hollander et Michael Kelly, que vous aurez déjà sûrement croisé dans de nombreux films et séries. Des acteurs avec des vraies "gueules", oui oui même les femmes, qui donnent une authenticité certaine et beaucoup de cachet à la série (j'ai remarqué que souvent les acteurs british avaient des "tronches", des vraies et que pour beaucoup, ça contribuait à rendre les séries britanniques vraiment intéressantes versus les séries américaines).

Rien qu'avec ça, perso, je me ruais déjà dessus ! Après visionnage complet, je crois avoir eu raison ! Je vous explique pourquoi prendre du temps (bien trop court, la série ne fait "que" 8 épisodes d'1h chacun... hahaha qui a dit que j'étais gourmande?!) pour regarder ce petit bijou. 

Conseil : allez-y lentement et dégustez les épisodes comme un bon chocolat qu'on laisse fondre sur la langue, déjà car la série à beaucoup de saveurs différentes qu'il faudra apprécier tour à tour et surtout car lorsque c'est fini, c'est fini! Et la suite c'est pas pour maintenant !

Au-delà du fait de voir Tom Hardy faire du Tom Hardy dans un rôle taillé clairement sur-mesure, force est de constater qu'il le fait bien le bougre et au-delà de ses réponses lapidaires par grognements et autres raclements de gorge, il apporte une réelle profondeur à un personnage qui n'aurait pu être qu'une brutasse épaisse sans intérêt apparent (bon et pour vous mesdames, j'ajouterai qu'apparemment son personnage de James Delaney soit prend un malin plaisir à se balader cul nul une bonne partie de la saison, soit ne connait pas l'existence des bauts de chausse et/ou culottes ! Pour notre plus grand bonheur cela dit X) ).

On encadre ce type bourru d'une ambiance "Londres Georgienne", qui préssent la transition imminente avec l'époque Victorienne et qui flirte avec le steampunk dans certains costumes (les hauts de forme mon Dieu, les hauts de forme !) On s'approcherait d'un mix entre Pirates des Caraïbes et Dishonored, mais ancré dans l'Histoire avec un grand H. 

Ajoutez à ce tableau déjà bien étoffé, une photo quasi irréprochable, toute en clairs-obscurs. Dichotomie presque parfaite entre l'asitocratie et ses ors, toute en lumière et des bas-fonds londoniens bien crasseux et sombres, l'éventail de teintes gris/brun/noir déjà bien exploité dans Peaky Blinders stétend de nouveau ici en servant le plus important personnage de la série : Londres dans toute sa complexité ! 

Des décors somptueux (Versailles tient toi bien, les british commencent à mettre le paquet niveau reconstitutuion aussi) et de nombreuses scènes en extérieur qui rendent une ambiance vraiment réaliste. Je pense que peu de choses ont été tournées en "fond vert" sur cette série, ça se voit, ça se sent et c'est extrêmement appréciable (coucou GoT le roi du "fond vert" et de la 3D bancale par moments, pas une critique hein, j'adore cette série aussi). 

Une intrigue pas si cousue de fils blancs et un scénar global en entonnoir qui nous offre un final magistral ! (Oui je sais je m'arrête là! Pas de spoil).

Steven Knight s'est une fois de plus donné dans l'écriture et les plot twist, même s'ils ne pleuvent pas tout au long de la série, sont suffisament marquants pour nous prendre au dépourvu et balayer d'un revers tout ce que le spectateur avait pu échauffauder comme hypothèse sur le dénouement possible, ne serait-ce que d'un épisode.

Une bande son avec quelques thèmes musicaux bien pensés qui collent à l'oreille et qui reviennent  ponctuer les situations récurrentes, et une alternance de rythme haletante qui sert divinement bien le tempo effrené de la série. On se demande même à un moment si Mr Delaney s'arrête parfois pour manger et dormir (ou autre, enfin boire, on sait, aucun doute ne subsiste à ce sujet haha!).

On regrettera juste que le passé de Delaney ne soit pas un peu plus développé dans la première saison, cependant cette "omission" volontaire ou non (peut-être le sujet d'une saison 2) ne pénalise pas la série à mon sens, l'action et la manipulation ayant déjà la part belle dans le scénario de la saison 1.

Idem pour le côté "mystico/magique" qui disparait peu à peu des épisodes. Léger agacement sur le milieu de série, à constater qu'il ne soit pas un peu plus développé et manque un peu de corps. Ca démarrait bien sur une note de voodoo mais ça se dégonfle aussi rapidement qu'un soufflé sortir trop tôt du four et ça se termine carrément dans le goudron mais sans le côté plume.

Espérons qu'une potentielle deuxième saison, normalement déjà commandée, et devant se dérouler dans les îles et aux USA, saura redonner le côté onirique et fantastique qui avait été préssenti au départ et pour lequel Taboo semblait faire figure d'outsider en terme de séries historico-reconstituantes.

Vous l'aurez compris, j'ai eu un véritable coup de coeur pour cette série.

Malgré un pilote un peu poussif (accrochez-vous pendant la première demie-heure on ne sait pas où on est et pourquoi on est là mais ça vaut le détour), je trouve que le scénar s'envole et prend tout son sens dès le deuxième épisode et elle reste pour moi une véritable pépite audiovisuelle !

Alors oui les détracteurs pourront crier à la redite, surtout si on apprécie déjà Hardy et Knight.

Oui Hardy fait du Hardy et des séries dans ce genre de décor et à cette époque-là il y en à déjà eu d'autres.

Mais, je ne sais pas, celle-ci m'a irrésistiblement attirée à elle, comme Delaney attire progressivement tous les protagonistes dans sa toile d'intrigues au fil des épisode.

Mais chut! N'en dévoilons pas trop, c'est...Taboo d'en parler ;)

 

Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !
Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !

Et encore, je ne vous ai pas mis celle de Tom le plus à poil possible haha !

Tag(s) : #Culture-Sorties, #Tips, #Séries

Partager cet article

Repost0